Ce forum est celui de la jeune guilde Wakfu: Les Marcheurs de Rêve. C'est ici que l'on se retrouve pour partager nos plus belles fantaisies.
 
Accueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Journal des Akame

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mey Akame

avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 07/06/2016
Age : 23
Localisation : HS ou bien perdue

MessageSujet: Journal des Akame   Sam 11 Juin - 21:00

(Comme le titre l'indique, ceci sera un journal/carnet de route des Sœurs Akame, Hino et Mey, leur passé, leurs aventures depuis le début y seront relaté) (Je reprends la base d'il y'a un an et plus)

I/Souvenirs


La douce voix fut hésitante :

-"Je ne me souviens de peu de chose, Hino..."
-"Raconte moi le peu que tu peux.."
-"Tu ne souviens de rien ?"
-"Je ne suis plus sure de ce que je vois la nuit.."
-"Très bien alors je ferais ce que je peux pour t'apporter les réponses.."


- "La nuit était douce en Amakna comme souvent, les belles saisons approchaient et l'hiver de notre amie Jiva s'était enfin calmé. Les paysans et fermiers s'activaient par ci, par la pour entretenir leurs merveilleux champs et cultures. Notre nation resplendissait encore, ses forêts, ses clairières respiraient l'air pur chargé d'embrun de fleurs. J'aimais encore ce pays gardé par des mains sures et bienveillantes, enfin le pensais je.
Les premières rumeurs d'un peuple saccageur ont commencé à faire leur apparition. On parlait d'hommes et de femmes sans autre but que la destruction, le pillage et le meurtre. Ils n'avaient soi disant aucune compassion ou pitié. Mère et Père nous conseillaient de ne pas se ruer sur ses rumeurs, que la langue de l'Homme fourchait ou embellissait les choses, qu'il ne s'agissait sans doute que d'un Roublard. Pourtant dans leur regard, je voyais autre chose. Tu n'y faisais pas attention Hino, je ne te reproche rien, occupée avec ton premier arc, à courir partout."

*Mey lui sourit tandis qu'Hino était gênée*

"Les jours passèrent et les histoires se faisaient nombreuses, des "survivants" se réfugiaient encore ici. Notre commerce d'armes et d'armures de collection se transforma vite en boutique de guerre. Père et Mère n'aimaient pas cela, voyant la Nation préparer une guerre. Ils n'avaient pourtant pas le choix et c'est avec regret qu'ils participèrent à ses demandes. C'est à ce moment que l'on nous a laissé, trop pris par leur travail sans aucun doute. Non pas par manque d'amour, Hino."

- "Mey, je ne me souviens d'aucun baiser avant de dormir..."

- "Pourtant il y'en a eu...avant la guerre. Il s'avère que ces sanguinaires existaient et ils approchaient d'Amakna, rasant forets et champs, tuant chaque personne sur leur chemin. La Nation essaya d'arriver à un traité, décider à éviter une guerre, par morale ou par peur. Mais cela échoua. Ces barbares arrivèrent jusqu'à la capitale. Et sous leur drapeau, ce fut un carnage. Nos soldats n'étaient pas assez fort, courageux, ce fut une boucherie. Père et Mère nous emmenèrent dans le sous sol, par une trappe que moi même ignorait l'existence. Ils nous rassurèrent, nous promettant leur retour, me demandant de m'occupé de toi, les larmes aux yeux. J'ai même du t'empêcher de crier."

-"Ces barbares ... c'étaient les Riktus n'est ce pas ?"

- "Oui Hino... Nous avons attendu jusqu'à la nuit. Jusqu'à ce que les bruits cessent et que les flammes dorment. Nous sommes remontés et avons vu le carnage, tout était consumé par le feu..l'odeur du sang piquait notre nez.. Nous avons appelé nos parents, sans réponse. Jusqu'à ce qu'un soupir t'alerte. Père et Mère se tenaient allongé ensemble dans une mare de sang. Les larmes explosèrent et nous nous sommes agenouillées contre eux, leur suppliant pour les aider. Après quelques mots et un baiser sur notre front...ils se sont endormis. Tu es tombé de fatigue, d'émotion après."

- "Qu'ont ils dit....?"

- "Courrez, battez vous, restez ensemble et ne laissez pas la vie avoir raison de vous, regardez le ciel et vous verrez que l'on veille toujours sur vous."
Je te porta sur mon dos, t'allongea au dehors de la ville puis prépara quelques affaires que j'ai pu retrouver, les survivants n'étaient guère nombreux et commençaient déjà à se piller. Il fallait se  mettre en route rapidement avant d'être prises dans je-ne-sais-quelle embrouille."

- "Cela n'aurait jamais du se passer ainsi..jamais"

*Les larmes d'Hino montèrent* *Je la pris dans mes bras*

- "Oui, mais nous n'avons pas eu le choix. Et nous avons du faire ainsi. Ils seraient fiers de toi aujourd'hui. Mère ne maniait pas aussi bien l'arc que toi."


- " Père aimerait te voir danser avec son épée..." *Essuyant maladroitement ses larmes*


- "Cessons Hino et continuons d'avancer. Tant que je suis avec toi, je continuerais à avancer."

*Les deux sœurs se relevèrent, saisissant leurs sacs et armes, puis se mirent en route en laissant le vent emporter les larmes et les souvenirs.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Journal des Akame
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Azov ou le journal d'un patriote.
» Brève du Journal Officiel du Donjon.
» Journal d'un paysan
» Un journal de la Horde...
» Journal de l'Infirmerie de Gnomeregan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des marcheurs de rêve wakfu :: La Route des Songes :: La vérité du Mont Songe.-
Sauter vers: