Ce forum est celui de la jeune guilde Wakfu: Les Marcheurs de Rêve. C'est ici que l'on se retrouve pour partager nos plus belles fantaisies.
 
Accueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sang, haine, et souffrance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dhatu

avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 09/06/2016

MessageSujet: Sang, haine, et souffrance   Dim 12 Juin - 23:20

Le jeune sacrieur prit le livre, le feuilleta et sorti une vieille plume de Salbatroce de sa poche et commenca à écrire.

Ceci n'est pas un journal de bord ou encore un carnet de voyage. Ceci est l'histoire insignifiante d'un homme changé par le destin.

– – Bonheur et Malheur--

Tout commenca lors du mariage de deux jeunes Douziens. Un digne disciple de Iop et sa future femme, douce et généreuse adepte de Sacrieur. L'un portait fièrement l'épée et son armure étincelante tandis que l'autre revetait une fine robe bleue, bleue comme la nuit. Au crépuscule, à la lisière d'une forêt en Amakna, malgré le chaos d'Ogrest deux jeunes amoureux vivaient heureux.

Deux simples paysans qui n'avaient pour richesse que leur amour.

Une année de bonheur eut passé. La jeune femme était enceinte de quelques semaines mais le chagrin allait arriver avec l'enfant. Des bandits trouvèrent cette jeune Sacrieur seule aux champs et la battèrent. Son mari en entendant les cris arriva mais mit à terre par cinq hommes repus de violence, était impuissant et assistait en pleurant à cet ignoble spectacle. Chaque soir à partir de ce jour-là ils venaient réclamer de l'argent. Argent que ces pauvres paysans n'avaient pas, alors ils battaient le pauvre homme jusqu'à épuisement.

Quelques mois passèrent et l'enfant nâquit. Elle le nomma Dhatu. Il était squelettique, mal-nourrit, et mal-aimé par un père qui l'accusait de toutes ses peines. Ses cheveux tombaient sur son petit crane fragile comme de la vieille paille et ses yeux étaient d'un vert d'herbes fraichement humidifiées par la rosée du matin.

Mais lorqu'il eut cinq ans, sa mère fut fauchée par la Mort et la fatigue.  Elle avait eut le temps entre les voilences et les champs de lui donner une maigne éducation. Elle reposait sous une pierre près de la cabane qui leur servaient de logis. Les bandits partirent après cela.
Seul avec son père l'enfant travaillait sur les terres à sa place. Le Iop avant digne et courageux, n'était plus que l'ombre de ce qu'il avait été, il se refermait sur lui-même et dans l'alcool. Mais jaloux que son fils n'ait pas connu la douleur il commenca à le battre chaque nuit jusqu'au matin.

Lorsqu'il eut treize ans, il alla faire sa cérémonie d'initiation. Il choisit la déesse Sacrieur en hommage à sa mère et pour resister à son père lorsque la nuit tombe. Sa décision était prise, un jour il partirait mais pas encore, aujourd'hui il devait s'entrainer dur et ce jusqu'à ce qu'il soit prêt.

Cinq longues années passèrent et son entrainement portait ses fruits, il était plus fort, il se sentait prêt à partir. Un soir lorsqu'il rentra d'une longue journée de travail aux champs son père l'attendait armé de son fouet.
Mais cette nuit-là ça allait changé, il ne serait plus battu. Lorsque son père arma son coup, Dhatu intercepta son bras et enchaina avec un violent coup de tête dans l'arête du nez. Du sang jaillit de ses narines ridés. Cependant son père autrefois disciple de Iop ne broncha pas et retorqua avec un puissant coup de genou dans le ventre, le souffle coupé, Dhatu était désorienté par la violence du choc. Ils enchainèrent coups de points, coups de pieds, les muscles roulaient sous leur peau fine, le sang giclait sur les vieux murs de la cabane, on entendait des grognements, et des râles. Leur corps humides de transpirations s'entrechoquaient, le craquement des os, le déchirement des muscles, c'était un spectacle incroyable.  Après d'interminables minutes d'acharnements ils se regardèrent. Les yeux noirs tel du charbon du père, les yeux blancs de douleur du jeune Sacrieur. Le vieil homme se diriga rapidement vers son épée tandis que son fils de jeta sur sa faux usée. L'ancien Iop arma un coup mortel et on entendit alors un choc métalique entre les deux armes. Enchainant esquive et parade Dhatu se défendait comme il pouvait contre son père qui même saoul avait reçu une formation militaire et lancait des coups précis et puissants. Le jeune homme avait été désarmé, il était debout contre les parois poussièreuses de la cabane en bois. Il remarqua les quelques bouteilles d'alcool encore pleines à sa gauche. Il en saisit une rapidement et la jeta à  la tête du vieil homme qui prit par l'effet de surprise tomba à terre. Dhatu même blessé n'étais pas disciple de Sacrieur pour rien et se positionna dessus pour qu'il reçoive une avalanche de coups de poings dévastateurs. Le vieillard lacha son épée, et le fils s'en saisit lorsque il était encore désorienté. Ils eurent un dernier regard, bref, ils se ressemblaient indégniablement, leurs traits fins, et cette volonté de fer… Cependant le fils n'eut aucune hésitation le tua avec sa propre épée. Un liquide sombre et poisseux coulait de son crane éclaté, l' odeur du sang lui vint au nez, chaude et douce comme ce liquide qui sortait du crane du vieil homme.

Après ce long combat Dhatu fouilla la cabane pour y trouver des vivres et des équipements. Il trouva un coffre et y trouva un étrange costume fait de fourrures qu'il enfila. Quelques kamas trainaient sous une chaise, il prit tout ce qu'il pouvait trouver d'interessant. Une fois la rafle faite, il attrapa des bouteilles d'alcool qui éclata contre les murs fins en bois de la petite maison et y jeta une torche allumée. Le feu prit instantanément, ce fut en quelques secondes un véritables brasié.

Il regarda cette cabane qui brulait avec son père mort à l'intérieur, il faisait nuit noir, une nuit sans nuages, on y voyait très clairement les étoiles. Dhatu se retourna, et prit la route avec son ancienne maison en flammes symbole du passé derrière lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Sang, haine, et souffrance
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aventures de Gurlizek "hache de sang"
» He - Skaven ile de sang
» Les elfes de sang en manque
» [CDA] La grande compagnie de Kjarl Sang Farouche
» Darkal Dk Dps Sang !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des marcheurs de rêve wakfu :: La Route des Songes :: La vérité du Mont Songe.-
Sauter vers: